L’art de l’éco*logie

La maison organique : une ode à la sérénité

diet2

Et si on se tournait vers un habitat plus humain, afin de matérialiser une architecture en parfaite osmose avec la nature. Ne plus bâtir sur ou sous la terre, mais avec elle. L’homme trouvant ainsi une juste complicité qui permet l’équilibre et l’harmonie.

Le lieu où nous vivons nous influence profondément à tous les niveaux de par les énergies qu’il dégage. C’est pourquoi une maison devrait naître de la rencontre de nos besoins avec l’esprit du lieu, à la manière d’un organisme vivant.

Se libérer des pensées et des formes rectilignes, des angles, des coins, et arrêtes tranchantes, du cubismes et autres structures platoniques qui ne sont pas inspirantes, mais surtout qui bloquent la circulations des énergies.

Et accueillir une vision nouvelle comme une bouffée d’oxygène. Se laisser vivifier et ressourcer par des toitures lascives, des façades galbées et ondulantes, des pièces arrondies, tout en douceur, comme un cocon qui nous dorlote et nous enveloppe pour notre plus grand bien-être. Un Art de Vivre et de vibrer au Naturel.

Les maisons organiques de Peter Vetsch (suisse)

Maison-Troglodyte-02Elles ressemblent à des cavernes qui s’intègrent dans le décor naturel, ce sont des maisons « troglodytes ». Leur architecture est vraiment très spécifique. Peter Vetsch a construit les premières à la fin des années 70, mais elles sont toujours très prisées en Suisse.

Respecter le site naturel, être économe en énergie et en matières premières : ce sont les trois règles de bases de la maison écolo.

Elles sont communes à toutes les constructions : maison bio-climatique, maison passive et même positive (qui produit de l’énergie), habitat en bois, en terre, en pierre…

À travers la visite de réalisations exceptionnelles à travers le monde, on découvre les grands principes de la construction écologique et leur influence sur l’esthétique des maisons.

 

Peter-Vetsch_art-forum-berlin-Peressefoto-des-art-forum-berlin_rgbPeter Vetsch, né le 14 mars 1943 à Sax, est un architecte suisse qui doit sa renommée à ses constructions de maisons organiques…

A ses débuts il était l’assistant d’un sculpteur , l’idée des maisons organiques découle de cette première expérience. Ces maisons s’inspirent de l’œuf, elle sont comme des coquilles Peter Vetsch aime à dire qu’elle sont comme une troisième peau.

Les maisons organiques de Peter Vetsch ressemblent à des cavernes qui s’intègrent dans le décor naturel. Il les construit depuis la fin des années 70, mais elles sont toujours très prisées en Suisse et il en construit encore des neuves. Il existe même tout un lotissement à Dietikon, Peter Vetsch a ses bureaux à Dietikon.

Sa première maison Peter Vetsch l’a construite au milieu du village de Dietikon, entourée de maisons traditionnelles, c’était une manière de dire « je vous emmerde ». Il n’a pas eu l’autorisation de mettre, de la terre sur le toit, on le prenait pour un fou, ce n’est plus le cas aujourd’hui.

dietikon1Contrairement aux maisons d’habitation traditionnelles, qui sont situées sur la terre, le concept des maisons organiques poursuit un autre objectif: non pas une vie sous ou dans la terre, mais avec la terre. Si la terre et la maison sont séparées, on construit dans l’air, ce qui fait que la chaleur et l’humidité s’échappent plus rapidement et la durée de vie du revêtement extérieur de la construction est raccourcie. Dans une maison organique, la terre joue le rôle d’une couverture chauffante qui protège efficacement du froid, de la pluie et du vent. La terre offre une protection naturelle contre les influences négatives de l’environnement et les émissions indésirables.

Un des avantages écologiques majeur de la maison organique est son climat agréable.

Maison-Troglodyte-04La méthode de construction particulière des maisons organiques conduit à des conditions climatiques équilibrées : la fraîcheur en été et la protection contre le froid en hiver. Un autre avantage est l’agréable humidité de l’air d’environ 50%, tout à fait à l’opposé des pièces surchauffées en hiver dans les maisons conventionnelles et ayant donc une humidité relative de l’air trop faible. De plus, la densité de l’air des maisons organiques représente une condition idéale pour une aération confortable contrôlée.

Une des conséquences directes des meilleures conditions climatiques est l’économie d’énergie qui peut représenter jusqu’à 50% par an. Puisque les besoins en chaleur et en énergie des logements mal isolés, en plus des secteurs de transport et de circulation, contribuent largement au changement climatique dans le domaine de la consommation privée, la maison organique peut être considérée comme très favorable à la réduction des émissions de CO2.

3knpm0gjLes maisons organiques s’intègrent parfaitement au paysage. Leurs toits recouverts par la terre se fondent dans les alentours de manière naturelle et protègent efficacement le paysage. Les toits verts redonnent une partie du paysage et contribuent ainsi à l’apport d’oxygène et d’azote dans l’écosystème. Contrairement aux constructions conventionnelles, être intégrées dans le terrain accidenté et se soumettre au paysage naturel.

Comme la toiture est recouverte de terre, la plantation de plantes utiles est possible. Cette couverture végétale récupère la plus grande partie des eaux de pluie. Cette retenue d’eau soulage le flux de trop grandes quantités d’eau.

Contrairement à l’idée que les maisons organiques sont sombres à l’intérieur, celles-ci sont construites de telle sorte qu’elles soient équipées de larges façades en verre et de coupoles de lumière, qui permettent des pièces d’habitation claires et lumineuses.

Source et Vidéo

Mon coup de Cœur

maison-simon-dale

Celle-ci reste, à mes yeux, pour mon cœur, exceptionnelle de par sa forme, son mouvement,

les matières qui la composent, qui s’épousent et s’unissent en symbiose.

Elle est une inspiration à l’unicité, une aspiration à la paix,

un hymne à la nature…

Elle est un souffle de Vie.

Une ode à l’harmonie et au bien-être qui invite à l’épanouissement…

Merci à son créateur pour ce qui vibre en cœur.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Son créateur est un anglais du nom de Simon Dale. Il l’a bâtit en quatre mois et pour seulement 3500 Euros.

La philosophie de cet homme est un enseignement qui nous réapprend le sens véritable de l’écologie et de l’union énergétique et artistique avec la nature dans un langage de respect, d’amour, et d’harmonie.

Je vous laisse découvrir son site où il nous explique comment il a réalisé son œuvre et pourquoi.  

candle  kitchen

Publicités