Message…

mers-33

 

Merci à l’infini beauté, lumineuse de vérité, qui a jailli en cet instant magique porté par votre voix, Claire !

Merci pour cet hommage, pour cet hymne à la vie,

pour cette ode sublime rendu à cet élément Divin et Source de toute Vie.

Merci pour ce chant d’amour qui m’a pénétré au plus profond de mon être,

faisant résonner et vibrer mes eaux et mes fluides nourriciers…

Merci d’être et d’entendre l’eau de là-haut, l’eau d’ici et main*tenant et de l’offrir dans un souffle d’amour.

 

 

Message de l’Eau à l’Homme qu’elle aime

Par Claire Savenca

 

main-eauRetiens moi un instant
Dans le creux de ta paume
Pour me goûter, me savourer
Laisse moi glisser le long de tes doigts
Regarde moi briller dans la Lumière
Et couler,
Ne me retiens pas
Joue avec moi
Car je suis la Vie et je suis la Joie

FoetusEauAu commencement
Tu dansais avec moi,
Baignais dans mon aura
Dans mon cocon soyeux,
Dans ma douce tiédeur
Antre souple et familière
Souviens toi !
Tu te formais, tu grandissais
Tu devenais autre que moi
Construit et dur, articulé, codifié
Tu devenais porteur de ma vérité
Car tu m’as emportée
Dans ton aventure terrestre
A chaque seconde de ta vie
Tu as pris soin de moi
Au plus profond de toi
Tu me contiens

arton1918Tu as grandi mais je continue
A te baigner, à te nourrir, à te faire vivre
Nous sommes si proches
Nous sommes liés de toute éternité
Je t’ai porté et tu me portes
Intrinsèquement
Je suis amie
La plus intime
La plus envahissante
Je circule, je me fraie un chemin
De cellules en reins et de vaisseaux en larmes
Sans cesse je te vide et te remplis
Mouvement infini d’épuration et de nutrition
J’ai mes secrets, j’ai ma manière
Je n’ai pas besoin de ton autorisation
Ni de ta science
Je fais ma loi en toi
Avec ou sans toi

terre-entre-les-mainMais je t’en prie, joues avec moi
Entre dans ma danse,
Dans mon éternel jeu de formes et de sans forme,
De stase et d’équilibre, de forces et de courants
Une et multiple, je suis perméable
Et m’imprègne de tout
J’ai mille couleurs et mille parfums
J’ai goût de terre ou goût de pierre,
D’humus ou d’algue, acide, douce ou salée
Viens je t’invite, t’emmène dans mon sillon
Suis moi au cœur du vivant
Ecoute moi

 

dscf1339-44pw_s

Eau de Lac

4571213-mdSilence
Silence noyé des profondeurs
Immuable
Eternelle
Posée au fond des terres, je suis
Je suis plénitude
Je remplis chaque espace,
Chaque creux, chaque faille
Chaque ouverture
Je baigne le monde

Qui m’absorbe coule au plus profond et repose
Empli de moi, lourd et serein
Qui se pose à ma surface est porté
Soutenu, aérien et léger
Pour chacun je suis juste
Je m’adapte à chaque forme, à chaque nature
Mon amour est sans fin, mon amour ne juge pas
Il t’habille qui que tu sois

ATT0007922232222Je suis paix
Calme et sérénité
Confiance et certitude
Je me laisse faire
Le temps veille
La pluie me rafraîchit,
Le soleil me réchauffe,
Le vent me caresse,
La terre me porte
Je suis aimée
Je suis intégrée
Au grand Tout de la vie
J’ai partout ma place
Je suis bienvenue

Je suis régulée par l’intelligence de l’existence
La pluie m’emplit, le soleil m’évapore
Je vis en silence, immobile et pénétrante
Je me dilate dans tout l’espace disponible
Je t’habite et te remplis
Plus tu me fais de place, plus je suis à ma place

montagnes-16Je suis miroir
Du temps et des saisons
Paix de la terre qui se contemple
Double du ciel, des prés, des monts
Jumeau magique qui renverse le monde
Et multiplie ses horizons
Jeu troublant du reflet sur mon onde
Qu’un rien peut brouiller, un souffle, une feuille posée
Impermanence de l’image, miroir vivant
Où ondule la vie comme un dessin divin,
Mouvant et illusoire

imagesEau de terre des cenotes
Je suis monde entre les mondes
Mystérieuse et souterraine
Je m’offre à qui sait voyager
Jusqu’en mon ventre sacré
Fraîche et douce, j’y accueille
Le plus profond de ton être
Pour le bercer d’intimité

Je suis lac
Immobile et pourtant
Prête à la cassure, attendant la rupture
Quand la terre qui me contient,
Quand le sein qui te retient
Ouvrent une brèche
Alors Homme tu nais, alors Eau je deviens…

eau vive

Eau Vive

SP-211Libération
Je cours et je dévale
J’avale les paysages
Je coule, je roule
Me jette et me projette
Je force mon passage
M’infiltre, m’immisce,
Crée un chemin, ouvre la voie
Je deviens force de découverte
Curiosité illimitée
Rien ne m’arrête, je contourne et me glisse
Dessus dessous autour dedans
Je me lance en avant, irrémédiablement
Je resplendis de la grandeur des conquérants

017_PE1134J’avance sans entraves
Je prend toujours la voie
Qui s’ouvre à moi
La plus simple et perméable
La plus docile, la plus facile
J’ai la force de l’obstination
De l’impatience, de l’endurance
Je cogne ou je caresse
Je glisse ou je trébuche
Je fais corps, je touche au plus intime
J’use et je polie, j’adoucis
Et toujours je perce et j’élargis,
Je triomphe et m’accomplis

paysage0020Je défie les obstacles
Car je suis incassable
Je suis Une
Indivisible
Et multiple à la fois
Je me brise dans des chûtes vertigineuses
En millions de particules, gouttelettes éclatées
Reliées aussitôt qu’elles retrouvent la terre,
Guide ferme et fidèle, mon creuset d’unité
A chaque accident de terrain sur ma route
Je prends mon vol, m’élance dans les airs
Joue dans la Lumière, diffracte le soleil
Explose à l’infini et me réunifie
A peine suis-je au contact
d’une autre goutte infime
Fusion inéluctable

ATT0004912131212Entends mon chant
Doux murmure,
Je clapote et t’apaise
Grondement de tambour,
Je rugis et t’éveille
Mon son est mouvement
Enjôleur et caressant
Ou possessif et obsédant
Il hypnotise ta pensée
Pour t’emmener voguer
Dans l’infini de la conscience
Régule tes flots intérieurs
Harmonise tes propres rythmes
Laisse toi bercer, laisse toi délier
Laisse toi porter, laisse toi fondre
Pacifié
Hors du temps
Dans ma musique sans fin
Ni commencement

jeb1Ecoute mon rire
Il éclate, jaillit, asperge
Il déborde, il bouscule,
Il bascule, il ricoche
Il est intarissable
Il sonne autour de moi
Résonne au fond de toi
Débordement de joie
Clair et cristallin
Délire enfantin
Plonge dans mes bouillons
Au cœur du tourbillon
Imprévisible et chaotique
Laisse toi chahuter
Laisse toi enivrer
Incontrôlé
Par la joie des ondines

J’avance sans but
Je coule pour le plaisir
Je vais où me mène la voie
Qui se trace à travers moi
Je ne décide ni de ma course
Ni de mon rythme
J’ai la forme et la force
Que m’imprime la Terre
Je suis son sang
Je m’abandonne
J’avance en m’offrant
Aux aléas présents
Et donne ainsi la vie
Partout où je suis

Sans rien chercher j’atteins mon but
Descends vers lui le long des pentes
Me reliant en route à d’autres moi-même
Je grandis et j’avance, fortifiée en chemin
Dessinée et portée jusqu’à ma destinée

Iles Semporna Bornéo

Eau de Mer

terreImmensité
Vastitude
Majesté
Monde au sein du monde
Royaume du vivant né en moi
Sceau du règne terrestre généré
Par et en ma présence
Couleur de la planète,
Point bleu dans l’univers
Je règne sur la terre

EarthriseTriumphantSJe suis la mer, je suis la mère
Je nourris la vie que je porte en mon sein
Richesse infinie des formes
Mémoire génétique inscrite dans le vivant
Démultipliée dans la matière des corps
Innombrables
Demeure d’espèces anciennes et sages
Cétacés gardiens de l’Un,
Témoins des origines et conteurs d’amour
Liens de ce monde aux univers lointains
Illimités

foetusfondnuit2bisFoyer de Vie, sein nourricier
Silence plein de promesses
Divin potentiel
Je suis matrice
J’ai baigné ton corps en devenir
Au long de ton voyage fœtal
Sein d’eau au sein d’un sein de chair
Lien intime avec le corps qui te crée
J’étais ton lieu sacré
Douce bulle de protection
Cocon liquide
Ecrin vivant pour tes mouvements
J’étais le médiateur, j’ai permis le contact
la transmission des sons, des vibrations, des sensations
Communion et communication

7108~Genesis-II-PostersJe porte ta mémoire
Je suis gardienne de ton passé
Dans chacune de tes cellules
J’écris ton histoire
Je me souviens pour toi
Depuis les temps immémoriaux
Je garde ta trace
Ne t’encombre pas de souvenirs inutiles
Tout ce qui compte est là
Au cœur de ma transparence
Contenant infini
Mémoire invisible mais
Disponible à chaque instant
Mémoire de ton être
De tes vies, de la Vie
Cahier vivant du temps

monde bleuJe rythme le temps
De vagues en vagues
De marées en ressac
Je contiens la terre
Entre océans et mers
Et la soumets
De lune en lune
Aux lois de l’Univers

Je suis puissance
Immensité mouvante
Défiant les terres
Tsunami
Engloutissant les mondes
Quand se rompt l’équilibre
Quand tout est rappelé
Au sein des origines
Pour finalement renaître
A la Vie elle même
Une et éternelle

Comme toi bientôt
Abandonné à la Lumière
T’élèveras et changeras de corps
Je connais par essence
La métamorphose
Abandonnée au soleil,
Je quitte ma forme
M’élève et me transforme
Et je deviens…

1167-84714

Eau de Pluie

Miracle céleste
Je voyage et vagabonde
Et réponds à l’appel
A la soif de vie
Des terres et des vivants

694-nature-sous-la-pluie-WallFizzDe part le monde je me distille
En perles de cristal liquides
Joyaux inestimables
Tiède et douce, je soulage et bénie
Froide et tempétueuse je fouette et vivifie
C’est mon langage, c’est ma raison
Ne t’inquiètes pas de mes saisons
Je sais répondre à l’unisson
Aux silencieuses prières
Qui montent de la Terre

Je lave et je douche,
Je purifie, j’enlève toute trace
Des poussières collées aux temps passés
Je renouvelle, je ravive le bain originel
Et fertilise le creuset de la Mère

mod_article5344037_10Je lave les fronts tendus vers le ciel
De toute fatigue ou désespoir
J’ai soif d’aimer comme tu as soif de moi
Je me déverse comme manne divine
Essence de vie, promesse tenue

J’entends les danseurs qui m’appellent
Je réponds aux cœurs qui m’espèrent
Célèbre moi, au fond de toi
Chaque fois que tu me vois

bosque_pluie13Rappelle toi que je suis là
Pour me nourrir moi même
Sous toutes mes autres formes
Souviens toi que je vis en toi
Et que tu as besoin de moi
Alors réjouis toi de ma musique
Qui cascade sur ton abri
Ou trempe ta peau et ton vêtement
Aime moi sans conditions
Sachant que je coulerai où je dois
Remplissant les vides, fuyant les pleins
Car par nature je m’équilibre
Toujours un jour

9355027-une-averse-rare-dans-le-parc-national-de-death-valley-donne-un-arc-en-ciel-de-badwaterJe suis fragile, aussi fine qu’un nuage
Je me brise sur les montagnes
M’évapore au soleil
Et n’existe que par une alchimie précise
et délicate, le juste dosage
de chaleur, d’altitude et de vents
Je suis miracle
Ne l’oublie pas
Et bénis moi
Comme je te bénis de moi

J’accomplis le cycle
Je boucle la boucle
Pour te revenir fidèlement
Si loin que j’aie pu voyager
Aux confins des cieux et des océans
Car je suis Eau, car je suis Vie
Et tu me portes
Et me rappelles
Comme je t’ai porté
Et rappelé
Infiniment

WaterDrop

Claire Savenca
4 février 2012

http://www.clairesavenca.com/nouvel_article_eau.html

Publicités