Le Double… Comment ça marche ?

Avertissement : Pour afficher correctement cette page sur votre mobile, veuillez cliquer sur "View full site" qui se trouve au fond de la page.

« Chaque âme a une étoile et celui qui vit bien durant le temps qui lui est accordé

retournera vers le séjour de son étoile conjointe. »

Platon (Timée-Critias)

Chaque âme à une étoile*

Cet ouvrage de Jean-Pierre et Lucile Garnier Malet vient compléter le premier "Changer votre futur par les ouvertures temporelles". Celui-ci se déroule dans un dialogue avec un enfant de dix ans, Aurélien…

Je vous laisse découvrir la clarté et la simplicité qui émane des échanges dans cet ouvrage, par les extraits que je vous transmet ci-dessous… et peut-être, vous donner envie d’aller plus loin en lisant ces ouvrages ! 

Le double... comment ça marche ?Le Double… Comment ça marche ?

Découverte en 1988, la théorie scientifique de Jean-Pierre Garnier Malet concernant le dédoublement de l’espace et du temps permet d’affirmer que nous avons tous un double. Imperceptiblement mais pourtant bien réel, cet autre nous-même peut nous guider à chaque instant, pourvu que l’on sache établir avec lui une relation constructive.

En connaissant quelques principes élémentaires du fonctionnement de la loi du dédoublement, il est en effet possible d’entrer en contact avec lui pour bénéficier de ses conseils. Cela se fait par le biais du sommeil, des intuitions, des prémonitions et de divers signes qui sont autant d’échanges d’information entre, notre futur et nous-même.

C’est grâce à notre double que nous pouvons devenir clairvoyant et « changer notre futur » par d’imperceptibles « ouvertures temporelles ».

C’est cette loi et son application qu’a découvertes Aurélien, un enfant de dix ans. Face à un gros problème et étonné du manque de compréhension de ses parents, il n’a pas mis en doute l’existence de ce double et nous a posé la question cruciale : « Mon double… comment ça marche ? »

C’est la réponse que nous avons donnée à Aurélien qui fait l’objet de ce livre. En le lisant, vous découvrirez, comme lui, la facilité avec laquelle il est possible de trouver un équilibre quotidien et surtout, le but de notre vie.

Les ouvertures temporelles des rêves

J.P. Garnier Malet

  • Les rêves et les temps dits d’inconscience nous entraînent toujours dans de longs voyages indispensables où nous trouvons le meilleur équilibre possible. Connue depuis toujours, bien plus puissante que la bombe atomique, l’accélération foudroyante du temps nous donne une force accessible partout à chaque instant. Nous utilisons « cette bombe du temps » sans le savoir dans notre quotidien. Chaque envie la déclenche. Pensant à tort et sans raison, nous gaspillons notre énergie, affaiblissant ainsi notre potentiel de survie qui sera pourtant indispensable après la mort.

Charles (père d’Aurélien)

  • Tout cela est bien beau et je ne me lasse pas de vous écouter, dit Charles sans même le penser, mais tout homme sensé vous dira que si c’était vrai, ça se saurait !

J.P. Garnier Malet

  • C’est ce que disent les incrédules qui nous laissent ainsi dans le désarroi de leur ignorance. Combien de personnes s’éclaireraient à la bougie si personne n’avait admis la réalité de l’électricité ? Tout ce qui est vital se sait naturellement. Nul besoin d’enseignement pour survivre ! Les animaux nous le prouvent par de multiples exemples quotidien que nous ne savons même plus déchiffrer. Un cheval s’arrête lorsqu’il sent un danger. Ignorant cette prémonition, son cavalier peut l’éperonner. Il affrontera le danger que sa monture voulait lui éviter.

A ma grande surprise, il (Charles) surenchérit :

  • Il est vrai que les éléphants ont brisé leur chaîne et quitté les lieux avant le tsunami d’Indonésie.

J.P. Garnier Malet

  • De même, avertis du danger de mort par un fort pressentiment, les poissons ont fui le raz de marée sauvant ainsi des pêcheurs qui les ont suivis. Seuls quelques cadavres de rats ont été trouvés. Or ils étaient des milliers. Autrefois, tout le monde savait que les rats quittaient le navire au port avant même que l’on puisse prévoir la tempête qui allait couler leur bateau au large. Pourquoi sommes-nous incapables d’imiter les animaux ? Ne devons-nous pas nous poser la question suivant : qui profite de notre ignorance si ce n’est ceux qui fabriquent notre futur ?

Les rêves sont vitaux

Contact_Etre_superieurDialogue entre Jean-Pierre Garnier Malet et Aurélien

Cet adulte dans ce brin d’homme ou ce bébé dans cet adulte (Aurélien) me fait fondre  : 

  • Ton double peut s’occuper de toi pendant tes rêves. Seule, ta façon de t’endormir lui permet de venir pour te conseiller et arranger tes possibilités futures.

  • C’est tout ?

  • C’est tout. Un bébé le sait et vit sans souci du lendemain.

  • Pas étonnant si personne ne te croit ! Mais moi, tu sais j’aime bien. Ça au moins, c’est simple et ça me plait.

  • Parce que tu es encore petit ! Avec les grands, il faut cacher la simplicité en essayant de blinder ses discours par des démonstrations en béton armé parce que personne ne veut admettre que l’essentiel se résume en très peu de mots.

  • J’aimerais bien trouver dans tes explications les « très peu de mots ».

  • Ils y sont ! Le tout premier contrôle d’un rêve – qui, par définition, n’est pas contrôlable – consiste à savoir s’endormir en attirant son double. Si, comme les bébés, tu n’as pas besoin d’explication concernant l’existence de cet autre toi-même, tu peux gagner un temps fou. C’est la réflexion qui nous ralentit. As-tu déjà vu un animal qui réfléchit pour se désaltérer ?

Lhorlogerie-cosmiqueC’est une idée qui le fait sourire. Je poursuis :

  • Boire le temps, est tout aussi vital. Ça ne demande aucune réflexion.

Il me regarde, l’air inquiet :

  • Boire le temps, t’es sérieux ?

  • Il s’agit de boire des informations du passé et du futur pendant le sommeil. Les rêves sont là pour ça. N’as-tu jamais remarqué qu’ils nous font vivre dans un temps différents du nôtre ?

Il me coupe :

  • C’est normal ce que papa dit.

  • Que dit-il ?

  • Il dit que tes histoires de temps différents sont des suppositions gratuites parce que sans valeur.

  • Lorsqu’il frappe à ta porte pour te réveiller, tu rouspètes parce qu’il t’a sorti d’un rêve merveilleux et souvent très long.

Il me regarde surpris :

  • Comment tu sais que papa fait ça ?

  • Tu diras à ton papa que des chercheurs – c’est à dire des scientifiques qui veulent à tout prix éviter les suppositions gratuites – se sont aperçus avec stupéfaction qu’un rêve extrêmement long, avec des histoires à n’en plus finir, pouvait être déclenché par le bruit qui réveillait le dormeur, c’est à dire presque instantanément. Des électrodes sur la tête permettent de chronométrer avec exactitude la durée d’un rêve. Cela prouve qu’il existe bien deux écoulements de temps différents et pourtant simultanés. Alors réponds-moi : Pourquoi cette longue vie « ailleurs » ne te permettrait-elle pas de bien vivre en retrouvant au plus vite un équilibre ?

  • Que faut-il faire ?

  • Savoir s’endormir pour contrôler ses rêves. Ce n’est pas sorcier. Si tu ne le fais pas, tes rêves te conduisent vers des solutions qui n’ont rien à voir avec tes problèmes et tu tournes en rond.

  • Ça signifie quoi « bien s’endormir » ?

Ça soif de savoir et son impatience me surprennent :

  • 73045_175399409141772_100000151424314_653952_5372638_nC’est ton double qui s’occupe de toi pendant tes rêves. Tu dois donc d’abord lui exposer tous les problèmes qui te tracassent.

  • Mais il doit bien les connaître, puisque tu affirmes qui lui c’est moi !

  • Il ne te voit pas et ne t’entend pas ! Il ne sait rien de toi. C’est ton corps qui enregistre ce que tu lui racontes. C’est lui qui restitue toutes les informations à ton double lorsque celui-ci vient en toi pendant ton sommeil.

  • Et après ?

  • Après, tu t’endors en lui demandant ses solutions.

  • C’est tout ?

Je sens encore la déception dans le ton de sa voix.

  • Tu vois ! Tu commences à devenir adulte. Il te faut des explications. Le bébé ne cherche pas à comprendre. Il fait entière confiance à ses parents et s’endort avec facilité. Il ignore l’insomnie et les pensées qui le détourneraient de son double. Il sait qu’au réveil, il aura les renseignements nécessaires pour bien vivre. Si tu as cette certitude et cette confiance, tu auras la meilleure solution possible à tes problèmes.

  • C’est trop facile !

Malgré le ton de sa voix, je le sens ragaillardi, même joyeux. […]

Enfant avec globe

  • Une pensée joyeuse d’un quart de centième de seconde suffit à créer dans le futur de quoi être heureux. Une pensée similaire peut te permettre d’actualiser ce bonheur potentiel. Il faut cependant que ton corps soit capable de la supporter.

  • Je ne peux pas le savoir à l’avance, proteste Aurélien inquiet. Il faudrait que personne ne fabrique de futur détestable pour que je puisse vivre sans problème.

  • Il faudrait surtout que tu commences par ne pas fabriquer toi-même, dans ton coin, le moindre futur détestable.

  • Alors, je suis responsable de celui qui actualise dans sa vie les futurs que je crée tout seul dans mon coin ?

  • Coresponsable seulement ! Je te l’ai déjà dit. L’actualisation ne dépend pas de toi. N’importe qui peut la faire, il suffit qu’il pense la même chose que toi.

L’enfant prend un air grave. Il réalise soudain les conséquences de chacune de ses pensées secrètes :

  • Mais c’est énorme. J’ai une « co-responsabilité » terrible !

  • Terrible et sensationnelle ! Tout dépend de tes pensées qui peuvent être terribles ou sensationnelles.

Un seul conseil utile :

 

Ne jamais penser à faire à autrui

ce que tu ne voudrais pas qu’il pense à te faire

  • amesjumellesmessoeursComment faire pour éviter le terrible et garder le sensationnel ?

  • Un fameux conseil nous a été donné depuis la nuit des temps.

  • Un conseil ! Personne ne peut donner un fameux conseil alors que tout le monde ignore tes histoires.

  • Tout le monde connaît ce fameux conseil parce que mes histoires, comme tu dis, étaient parfaitement connues autrefois mais, de nos jours, personne n’en voit l’utilité.

  • Alors dis-moi quel est ce fameux conseil, trop indispensable ?

  • Ne jamais penser à faire à autrui ce que tu ne voudrais pas qu’il pense à te faire.

    Aurélien pousse un énorme soupir de déception.

  • Ne fais pas aux autres ce que tu voudrais pas qu’ils te fassent, répète-t-il, c’est connu, et archiconnu ! Tous les chrétiens le disent et le redisent dans toutes les églises et ça ne change rien à l’extérieur.

  • Parce que « ne pas faire » est un conseil insuffisant ! La seule précaution valable et indispensable est « ne pas penser à faire ». C’est très différent. Tout le monde sait ce que tu fais. Personne ne sait ce que tu penses à faire. Certains te font de beaux cadeaux alors qu’ils ne pensent qu’à te faire des croches pieds. Autrefois, on traitait ces gens là de « sépulcres blanchis ». Belle expression : tout beau à l’extérieur, charogne puante à l’intérieur !

  • De toute façon, ton fameux conseil indispensable ne suffit pas car, sans le savoir, je peux penser à de bonnes choses qui créent dans le futur de mauvaises choses pour les autres.

  • D’où la nécessité du double qui, chaque nuit, doit effacer les potentiels dangereux créés dans la journée, avant que quelqu’un puisse les actualiser.

    Mon petit interlocuteur me fixe, soucieux, mais sans doute momentanément satisfait de mes réponses. J’ajoute alors :

  • De plus, tu retrouves les pensées de ton double qui sont les tiennes et qui correspondent à ton corps. Nos cellules se sentent bien. Celles qui se sentent inutiles ou dangereuses se tuent pour ne pas perturber les autres.

  • Elles se « zigouillent » ? demande-t-il surpris et amusé.

  • Le mot savant pour le suicide de ces cellules est l’apoptose. Si tu leur interdis le suicide, elles peuvent se développer de façon anarchique et te faire mourir.

  • Comment veux-tu que je les empêche de se suicider ?

  • Lorsque ta pensée n’est plus adaptée à ton corps, tes cellules ne savent plus si elles sont utiles ou non. Leur suicide ou leur survie devient alors tout à fait problématique. Or cette adaptation n’est possible que grâce à ton double… et à condition que tu lui permettes d’aller visiter ton futur pendant ton sommeil ! Alors, aucune de tes cellules ne risque de survivre ou de mourir pour rien.

 

la-loi-dattraction-universelle

 

Conclusion

  • As-tu fait attention à ta conclusion, demande Aurélien, car ma maîtresse dit que sans belle conclusion, il n’y a pas de beau discours. Et tu sais bien que la plupart des gens regardent la fin d’un livre pour savoir s’il va être intéressant. Or le tien est plus que passionnant, il est révolutionnaire. Moi, avant, je ne savais pas du tout comment je pouvais fabriquer un bon futur. C’est quand même incroyable !

  • Le plus incroyable, c’est de savoir et de répéter sans cesse à qui veut bien l’entendre que tu actualises à chaque instant un futur existant pour vivre, tout en sachant que ce futur peut-être terriblement dangereux puisqu’il est fabriqué par tout le monde depuis 25 000 ans. Cependant, je sais aussi que celui qui arrive à rester en relation avec son double n’a plus ni angoisse, ni stress, ni doute. S’il prend conscience du danger, il n’alimentera plus jamais la peur qui draine notre monde vers le chaos. Dis-toi bien que personne n’empêche personne de fabriquer des futurs agréables ! Certes ce qui est agréable pour moi est peut-être désagréable pour toi. Je te l’accorde.

  • Sauf quand tu parles du truc tout à fait scientifique à ne pas oublier, rétorque Aurélien qui ajoute sûr de lui : « ne pense pas à faire aux autres ce que tu ne voudrais pas que les autres pensent à te faire ! » Sinon, gare à la casse dans le futur !

  • N’oublie pas de dire que notre double est toujours là et qu’il est le seul à pouvoir arranger l’avenir que nous avons dérangé à condition de lui laisser la possibilité de nous aider !

  • Non ! Tu ne dis plus rien du tout car à la fin du livre, le lecteur doit rester sur sa faim sinon il n’essaiera pas de comprendre ce que moi j’ai compris. C’est tellement top ! Faut qu’il le découvre tout seul.

  • Et c’est quoi le top pour toi ?

  • Être heureux à chaque instant ! Et savoir que mon bonheur entraîne celui de ma maman, de mon papa, d’Octavie, de mon chien, de mon voisin, de mes cellules, de la mer, du vent, des nuages… et même de la galaxie… C’est trop super ! Surtout si tout le monde peut enfin le comprendre… grâce à toi, à Lucile… et peut-être aussi, grâce à un tout petit bonhomme comme moi !

  • Alors contrôle tes pensées pour créer le meilleur potentiel en sachant que, jamais, tu n’en atteindras les limites ! 

 

n670521629_2394954_7406682

Arrivé au terme de ces articles consacrés au travail remarquable de Jean-Pierre Garnier Malet, je tiens à lui exprimer tous mes remerciements, ma reconnaissance et ma gratitude. En parcourant ses ouvrages, ses vidéos et une grande partie du travail qu’il a transmis, j’ai réalisé avec émerveillement que ce qui me guidait depuis toutes ces années, n’était autre que mon double… non pas un ange gardien, ou une mystérieuse entité ou force invisible, mais moi-même dans un autre temps, une autre dimension… (dimension qui n’est pas limité par tout ce qui sur cette Terre, dans notre dimension, est masqué par un grand nombre d’apparences et d’illusions…) et est donc d’une aide indispensable pour nous permettre de retrouver notre chemin vers la Source de notre être Primordial et Originel.

Puisse chacun réaliser et rétablir cette connexion vitale qui permet un ressenti par le coeur et une vision plus claire et beaucoup plus subtile pour vivre en harmonie avec tout ce qui EST !

RAPPEL de l’ordre Chronologique des articles complémentaires précédents

Quand la science découvre une vérité oubliée : Notre Double

L’Eau stocke et transforme les informations

 

Vous pouvez retrouver sur cette page, une série de vidéo de Jean-Pierre Garnier Malet

Ainsi que son site officiel

Publicités