Les Zômes

*

Le Zôme, c’est vivre sous une belle étoile !

 

*

zome

Une forme pure qui accorde les énergies de l’homme et du cosmos

favorisant l’émergence d’une nouvelle conscience planétaire.

 

Mais qu’est-ce qu’un Zôme ?

Une famille de formes géométriques équilibrées et harmonieuses, qui associent la courbe de la sphère et le rythme des nombres, des formes qui résonnent sur les fréquences du cosmos. Composées de losanges agencés en double spirale, ses formes sont la trame que l’on retrouve dans le monde du vivant, qu’il soit minéral, végétal, animal ou humain et jusqu’aux confins des univers.

De l’infiniment petit, ADN, à l’infiniment grand, galaxies,

l’énergie de la spirale structure la dynamique du vivant.

Spirale Universelle

.

zome1Cette dynamique géométrique se retrouve dans le Zôme qui est porteur de la symbolique du nombre et de la forme (nombre d’or, losange, spirale…). Ceci engendre des phénomènes de résonance capable de modifier la qualité vibratoire de l’environnement en permettant de s’ajuster finement sur des fréquences fondamentales de l’Univers.

Ces champs de forme sont capable de résonner dans ces vibrations cosmiques, en générant ou filtrant des courants énergétiques, se qui permet d’harmoniser l’homme avec son environnement en dynamisant son espace. C’est une véritable connexion à notre nature profonde qui est facilité dans une inter-action entre la Terre et le Ciel dans un processus évolutif.

Etant donné que nous avons vécu jusqu’à maintenant dans une certaine ignorance de cette connectivité et interactivité homme-univers, cela peut paraître assez incroyable n’est-ce pas ? Alors voici quelques explications !

Les formes ne sont pas neutres, elles s’inscrivent dans le courant cosmique.

Une forme engendre un champ morphogénétique

qui la met en relation subtile avec toutes les formes semblables.

Effets de résonance

1126_14_dLes données les plus récentes de la physique et de la biologie moléculaire confirment et expliquent ce que la tradition ésotérique affirme depuis les temps les plus reculés : l’influence des formes sur leur environnement.

"L’énergie vibratoire des formes naturelles ou artificielles avec ses directions, ses fréquences et ses amplitudes est transmise par résonance aux objets et structures vivantes qui pénètrent dans leur champ de formes. Ces formes spécifiques se trouvent aussi bien dans les phénomènes naturels (galaxie, tornades, cristaux) que dans les réalisations humaines (spirales, pyramides, dômes)."(E. GUILLE, l’Alchimie de la vie, Editions du rocher)

Il semblerait que le siège de ces phénomènes de résonance soit l’ADN, grâce à sa propriété d’échanger des informations à distance, et à sa perméabilité aux variations du milieu extérieur. Les recherches de Joël Sternheimer (J. STERNHEIMER, Décoder le monde, Revue Science Frontière N° 7) sur les connexions invisibles qui régissent la matière, montrent bien l’interaction des fréquences extérieures sur l’ADN et la synthèse des protéines. Autrement dit, les fréquences faisant vibrer notre environnement agissent sur notre évolution et notre équilibre, par l’intermédiaire de notre ADN.

Les Zômes ont la faculté de mettre en résonance harmonique l’atmosphère qui les entoure. Ils agissent sur notre environnement et interfèrent sur notre état vibratoire. Il est difficile de pouvoir pour autant classifier ou quantifier des effets qui interviennent sur de multiples plans ; néanmoins les expériences qui ont été effectuées nous ont amenés à les utiliser de différentes façons, notamment afin d’harmoniser un lieu et les êtres qui s’y trouvent par l’élévation du niveau vibratoire.

Redonner sa place au sacré
L’architecture sacrée, mais aussi la simple maison de l’homme de la plupart des peuples (dits primitifs), visait à des fonctions spirituelles, à relier le ciel à la terre et l’homme au cosmos. Le choix du site, l’orientation, les éléments naturels et climatiques, la forme et les proportions, tout était considéré, évalué, ajusté pour répondre au mieux à cette recherche, avec pour support la géométrie et son contenu symbolique, parfois complexe pour les édifices importants comme les cathédrales.

Igloo-Pyramide-Tipi-Temple d'Angko

Durant des millénaires et dans la plupart des grandes civilisations les architectes étaient initiés à la géométrie sacrée, utilisaient proportions et unités de mesure favorisant la résonance du bâtiment et de l’homme avec l’infiniment petit et l’infiniment grand.
Naturellement en relation énergétique avec la terre et le ciel, à l’image du tout, microcosme comme macrocosme, il était conçu à partir de la science tellurique – géologie et géobiologie, de l’astronomie et de l’astrologie.

Dans cette conscience globale de l’architecte, le bâtiment était fait pour l’homme, et ses proportions en harmonie avec lui.
Aujourd’hui, la plupart des architectes, ignorants de l’influence des formes et des paramètres cosmo telluriques des lieux, priorisent les normes, les contraintes de la DDE, les exigences financières…etc. La vraie science des bâtisseurs a pratiquement disparu ou est méprisée.

Géométrie et Nombre d’Or

Le nombre sert à compter, à mesurer des grandeurs. Mais il n’est pas que cela. Pour Pythagore les nombres exprimaient d’abord des qualités. Le contenu ésotérique du nombre traduit les lois du cosmos et se décline dans les processus de création.

Le nombre d’or : Nombre mystérieux, nombre à pouvoir, universel, il traverse les mathématiques, gouverne la croissance des êtres vivants, imprègne l’architecture, la poésie la musique, la peinture. Nombre et plutôt proportion, il est la clef de la beauté, de l’harmonie, une pulsation cosmique qui vibre dans toute chose.

La double spirale de la vie

Nous pouvons comparer le principe actif d’un Zôme à celui d’un temple ou d’une église. Dans tous les édifices sacrés, le principe reste le même : les courants telluriques sont collectés grâce aux diverses cryptes, fondations et embases des piliers, alors que les énergies célestes sont captées par les diverses pointes, clochers et épis de faîtages de la partie supérieure. La rencontre de ces deux courants se fait à l’intérieur de l’édifice aux niveaux des chapiteaux et des voûtes agencés selon des proportions harmoniques.

AzG_ZOMESLe Zôme reprend les mêmes principes de base : un épi de faîtage et des triangles de base orientés vers le ciel pour les énergies célestes, des losanges orientés vers le sol pour les courants telluriques. Le tout uni par une clé de voûte composée de losanges agencés en double spirale. Rappelons au passage qu’un losange est l’assemblage de deux triangles qui symbolisent " les contacts et les échanges entre le ciel et la terre "(J. CHEVALIER et A.GHEERBRANT, Dictionnaire des symboles, R. Laffont.).

Le premier et le plus important de ces facteurs d’unité est la double structure spiralée que forme l’assemblage de ces losanges. En effet, nous retrouvons ces spirales et doubles spirales dans tous les règnes de la vie (minéral, végétal, animal et humain). De l’électron aux molécules à structure hélicoïdale (ADN, protéine), en passant par les hélices foliaires des plantes, nous arrivons, par sauts successifs, aux nébuleuses spirales.

Ces énergies participent à structurer les supports vibratoires du microcosme au macrocosme.

Il s’agit là d’une forme issue des archétypes du monde vivant, avec laquelle le zôme se trouve en parfaite résonance : Archétype dont le " symbolisme évoque l’évolution d’une force, la spirale se rattache aussi au symbolisme de la fertilité (double volute, cornes…) ainsi qu’à la dynamique de la vie. La double spirale est le tracé de la ligne médiane du Ying /Yang : cette figure rend bien compte du rythme alternatif du mouvement mettant en jeu des forces antagonistes et complémentaires. C’est encore le double enroulement des serpents autour du caducée, le double mouvement des nâdi autour de l’artère centrale sushûmna : polarité et équilibre des deux courants cosmiques contraires " (J. CHEVALIER et A.GHEERBRANT, Dictionnaire des symboles, R. Laffont).

mandala---le-zomeComme tout espace fortement imprégné de géométrie, les zômes sont des volumes où s’exprime le symbolisme des nombres et des figures. Mais ils ne se limitent pas à une forme unique et immuable. Le choix qui peut être fait sur plusieurs paramètres ouvre les possibilités d’utilisation et permet de les accorder à la recherche d’un effet particulier.

"Ce sont des formes centrées, et le centre, symbole du nombre un, assure le lien entre les diverses parties et caractérise ces volumes comme des espaces ordonnés, intègres et totaux "(J. SOUM, Zômes, Ecole d’Architecture de Toulouse).

De plus, l’utilisation du nombre d’or, ainsi que des unités de mesure issues de la coudée royale, renforcent la cohésion intrinsèque à la nature de cette forme.

Ce type de conception engendre une résonance énergétique peu commune,

que l’on ne retrouve que dans la fusion de l’art sacré et de la géométrie symbolique.

Cette application de la connaissance des relations formelles et symboliques permet aux forces de vie de se manifester avec une telle intensité, que le zome entre en résonance avec de multiples plans de conscience. Cela se traduit notamment par une élévation du taux vibratoire à l’intérieur et à l’extérieur du zome, constatée par toutes les personnes capables d’avoir un tel ressenti ou de le mesurer (radiesthésistes).

.

Géométrie sacrée-MerkabaLa géométrie symbolique
" Depuis la nuit des temps, les hommes ont cherché un langage à la fois universel et synthétique et leurs recherches les ont amenés à découvrir des symboles qui expriment en réduisant à l’essentiel les réalités les plus riches et les plus complexes."
O.MIKHAËL AÏVANHOV, Le langage des figures géométriques

L’une des expressions de ce besoin a été la création de la science géométrique. Les figures géométriques évoquent dans leur essence des relations spirituelles qui ne sont ni mesurables, ni exprimables de façon totalement adéquate. Cependant, pour être complètement intégrée cette géométrie a besoin de l’expression artistique qui, seule, peut toucher tous les niveaux de l’être. L’agencement de différents symboles sous une forme artistique peut véhiculer l’expression profonde de multiples niveaux de conscience.

En cela, la géométrie symbolique est forcément multidimensionnelle ; elle offre à chacun de nous une clé éternelle de la compréhension des mondes et par là de nous-mêmes. Chacun alors, selon ses besoins, pourra trouver là une source de compréhension inépuisable.

Cette compréhension est moins liée à un processus mental qu’à un niveau de conscience ; un état vibratoire supérieur vers lequel évolue notre planète ainsi qu’une partie de ses occupants. A l’heure actuelle, de plus en plus d’êtres sont sensibles à cette profonde mutation.

Les formes zomes, de par leur symbolisme, sont une des représentations formelles de cette nouvelle conscience. Il est probable qu’elles vont se multiplier dans les années à venir et qu’elles constitueront une branche de l’architecture future de notre civilisation.

.

ZômesLe Zôme coté pratique

  • Les Zômes, de part leurs formes géométriques, sont des volumes autoportants sans nécessiter de soutiens interne.

  • Leur structure, comme un squelette, et l’organisation des facettes dans une forme équilibrée leur donnent une étonnante rigidité, qui permet l’emploi de bois de faibles sections et de petites longueurs.

  • La construction et l’implantation d’un zôme sont rapides, économiques, écologiques et ne nécessitent pas d’outillage spécifique ou coûteux.

  • De part l’organisation et la liaison de ses facettes, un zôme est antisismique.

  • Avec sa forme aérodynamique, il offre peu de prise au vent d’où moins de déperditions.

  • On peut facilement relier plusieurs zômes entre-eux pour obtenir de grands espaces ou, à partir d’un volume unique, y rajouter par la suite d’autres volumes (zômes ou espaces plus conventionnels).

  • Un zôme est facile à chauffer et bien adapté pour les climats froids, aucun angle ne bloque la circulation interne de l’air

  • Architectures vivantes et aux formes biodynamiques, le zôme permet de disposer d’un lieu de haute qualité vibratoire, donc de bien-être, de ressourcement, de méditation… accordant les énergies de l’homme et du cosmos, il amplifie le corps éthérique.

  • Comme c’est un espace facile à construire (pour les petits), agréable, modulable et évolutif, vous pouvez le destiner à ce que vous voulez… et bien sûr comme habitat à part entière pour les plus grands.

 

« Le zôme met en évidence des phénomènes de conscience qui peuvent émerger

et qui sont en général occultés par le mental »,

témoigne le physicien Pierre Piccaluga qui a fait l’acquisition de 2 zômes.

 

Domus, la maison zome

par Le_Cochon_Voyageur

Réalisation, par un collectif d’artisans d’art, d’un "zôme", prototype d’habitation écologique en auto-construction.

.

 

Maîtres d’œuvre, Créateurs, Concepteurs et Amoureux de Dôme et de Zômes…

ainsi que des adresses utiles pour concevoir son Zôme !

61423614"Zôme" : le site de Yann Lipnick : Architecte de géométrie sacrée, Géobiologue et bioénergéticien, il réalise des architectures vibratoires basées sur la famille des formes zomes et met la connaissance ancienne au service de la santé de l’habitat et du vivant.

"Jean Soum" : Enseignant Chercheur : Depuis une vingtaine d’années, il s’est spécialisé dans la conception et la construction de formes architecturales nommées "Zomes" sur lesquelles il applique les techniques solaires passives simples et économiques.

"Archi Libre" : l’architecture du rond dômes, zômes et autres. Il vient d’éditer 2 livres "le Dôme" et "le Zôme".

"alphaZôme" : Association "Les Amis des Zômes". Ils proposent aussi des Stages de construction de zomes

"La planète Zôme" : Entrez dans le champs d’attraction de la planète ZÔME. Une mine d’information et notamment comment construire un Zôme !

"Ardheia" : (Association pour la Recherche et la Dynamisation d’un Habitat Ecologique, Innovant et Alternatif) a développé deux petits logiciels de calcul et de visualisation de zomes

"Domegéodésique" : Dômes géodésiques et démontables 

"La Maison Mandala" : Le site du Zôme de Claire et Jean-Pierre

"shungites-et-energies" : Un partage sur son expérience des zômes.

Remerciements : 

Merci à mon amie Karen qui m’a permis de découvrir et d’approfondir cette forme d’habitat exceptionnel qu’est le Zôme.

Merci à tous ceux qui œuvrent pour un habitat plus sein et en symbiose avec la Nature de l’Univers et la Nature de l’homme. 

Ce fut une réelle joie pour moi d’étudier et de rassembler toutes ces informations pour les offrir à mon tour au lecteur qui est arriver jusqu’ici et que je remercie aussi.

xcyzen 

Publicités